16/12/2011 - Les francais plus riches qu'en 2007

Après deux années de repli, le patrimoine économique de la France a augmenté de 9,5% en 2010. Un rebond qui s'explique par la forte hausse des prix de l'immobilier selon l'Insee.

Le patrimoine économique de la France a atteint 13.065 milliards d'euros en 2010, selon les chiffres publiés par l'Insee. Après deux années consécutives de repli, il s'est inscrit en hausse de 9,5% et représente l'équivalent de 7,8 années de Produit intérieur brut (PIB).

Des ménages plus riches qu'en 2007

La forte hausse du patrimoine détenu par les ménages - 9,1% en 2010 après une légère augmentation de 0,7% en 2009 , et même un recul de 3,1% en 2008 - explique ce rebond. Avec 10.203 milliards d'euros, La richesse des foyers français dépasse son niveau de 2007 - soit avant le début de la crise économique - et constitue 78% du patrimoine national. D'après l'institut des statistiques, l'explosion des prix de l'immobilier explique en grande partie ce redressement. Le patrimoine non-financier, investi essentiellement dans la pierre, a grimpé de 10,5% et atteint 7463 milliards d'euros. La croissance du patrimoine financier a, quant à elle, un peu ralenti mais reste soutenue, en augmentation de 5,5% (+10,1% en 2009). Au total, les actifs financiers des ménages atteignent 3994 milliards d'euros. L'assurance-vie (+4,4%) représente un quart des actifs financiers des foyers, suivi par les livrets d'épargne peu risqués.

La valeur des entreprises se redresse

La richesse détenue par les entreprises est beaucoup moins importante, mais elle a aussi connu un fort rebond en 2010 (+12,3%) après une chute de près de 11% en 2009. Comme pour les particuliers, l'Insee souligne que «cette augmentation est essentiellement imputable à la hausse des encours de leurs actifs non financiers, notamment immobiliers», sous l'effet de l'augmentation des prix des terrains. Les entreprises ont par ailleurs mis fin «aux déstockages massifs et aux réductions des dépenses d'investissement qui ont marqué la récession de 2009», affirme l'Insee.

La valeur nette des sociétés financières (établissements de crédit, sociétés d'assurance) augmente de nouveau fortement en 2010 (+ 21,1 %), leurs encourts de prêts (+6,1%) compensant la baisse des avoirs en dépôts (-2%). Seul le patrimoine des administration publique poursuit sa baisse, mais moins fortement qu'en 2008 et 2009 où il avait chuté respectivement de 24,2 % et 15,6 %. Ici encore, c'est la hausse des prix des terrains sur lesquels sont construits les bâtiments et les ouvrages de travaux publics qui entraîne cette revalorisation, même si elle est insuffisante pour compenser la dégradation du patrimoine financier plombé par la dette publique.

Historique

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011