30/06/2016 - Le marché immobilier repart mais ne s'emballe pas

Le réseau Century 21 a fait état d'une progression de plus de 14% des ventes de logements à fin juin 2016, confirmant la reprise du marché immobilier ancien. Toutefois, la hausse des prix reste modérée, sauf à Paris, où une surchauffe de la pierre n'est pas à exclure...

(LaVieImmo.com) - Le marché de l'immobilier français a confirmé sa reprise au premier semestre 2016, le nombre de transactions ayant progressé d'environ 14,5% par rapport à la même période de l'an dernier, indique Century 21 qui relève dans le même temps quelques records. Des ventes qui restent orientées à la hausse grâce au grand retour des vendeurs, conscients de la fin du cycle de baisse des prix observé ces derniers années.

 

Le réseau immobilier ne parle pas pour autant d'emballement. En effet, la remontée des prix reste modérée : +0,6% sur 1 an à l'échelle nationale. Parallèlement, les acheteurs sont toujours présents et continuent de surfer sur la baisse des taux d'intérêt, avec à la clé une hausse du pouvoir d'achat immobilier des Français.

Au premier semestre, la surface moyenne des biens achetés frôle les 85 m², soit une progression de 1,6 m². À l’exception du 2nd semestre 2015, jamais une telle superficie moyenne n’avait été atteinte en France. À Paris, la superficie moyenne gagne 2,7 m² en 12 mois pour atteindre 53 m².

L'exception parisienne

Mais la capitale est un cas à part, et les derniers chiffres de Century 21 ne font pas exception à la règle : sur les prix d'abord, quand la hausse reste modérée à l'échelle nationale, ils grimpent de plus de 2,5% à Paris pour atteindre désormais les 8.300 euros/m².

Un niveau à ce point élevé que le rythme des transactions est bien plus faible que dans le reste du pays (8,5% de hausse des ventes à Paris contre +14,5% sur l'ensemble du territoire). Ajoutés à cela des délais de ventes qui ont fortement baissé... Autant d'éléments qui laissent penser, nous dit Century 21, à une prochaine surchauffe du marché parisien (hausse de prix et coup de frein des transactions).

Autre fait marquant de cette publication, la proportion des investisseurs parmi les acquéreurs, qui augmente de 16,5% sur la France entière. En revanche, cette part ne progresse que de 3,8% à Paris du fait de l'encadrement des loyers, avance le réseau.

D'ailleurs, on constate un report des investissements aux portes de Paris avec une progression de plus de 18%. Un contraste également mis en lumière par le réseau Orpi... Avec une progression des ventes d'à peine plus de 7,5% au 1er semestre, l'agence immobilière concurrente estime que les performances pourraient être bien meilleures si les investisseurs étaient réellement revenus en masse sur le marché.

Marie Coeurderoy - ©2016 LaVieImmo

Historique

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011