03/01/2011 - Chères mutations en 2011

Si vous comptiez prendre de bonnes résolutions placements ou fin de location en 2011, méditez les changements qui vont intervenir dans quelques jours seulement. La nouvelle loi de finance 2011 place cette nouvelle année sous le signe de la réforme du PEL, de la hausse des prix et de l’augmentation de la fiscalité sur les plus-values, de l’environnement. Pas sûr que tous ceux qui comptaient souscrire prochainement un crédit immobilier s’y retrouve… alors suivez le guide !

Fin du crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt
Et oui. Cher emprunteur, faites-vous une raison. Le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt, inauguré en 2007, dont le taux plafonnait à 40% les 12 premiers mois puis à 20% les quatre années suivantes est bel et bien mort. Le crédit d’impôt est mort ? Vive le nouveau prêt à taux zéro (PTZ+) !

Un PEL revu et corrigé
Si le vieux plan d’épargne logement (rémunéré 2,5% depuis 2003) reste, certes, plus avantageux que d’autres placements comme le livret A (1,75%), son taux d’intérêt pour emprunter est de 4,2%. Sans grand rapport avec les taux de crédit immobilier imbattables aujourd’hui pratiqués par les banques. Difficile donc de souscrire un PEL dans le but d’emprunter. Pour redynamiser le chouchou des Français, Christine Lagarde a donc décidé de réviser chaque année le taux de rémunération du PEL, qui ne pourra pas descendre au-dessous de son niveau actuel.

L’étiquette énergie
C’est la petite révolution 2011. L’étiquette énergétique qui indique la performance énergétique des biens immobiliers mis en vente devra systématiquement apparaître dans les annonces et vitrines des agences immobilières à partir du 1er janvier. Par ailleurs, 60 critères au lieu des 30 actuels seront pris en compte dans le « Diagnostic de performance énergétique » avant la fin du premier trimestre 2011.
Augmentation de la taxe sur les plus-values immobilières imposables
Dès le 1er janvier, les plus-values immobilières imposables -hors résidence principale -seront taxées à 19% au lieu de 16%. Et les prélèvements sociaux passeront de 12,1% à 12,3%.

Historique

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011