24/07/2012 - AGENT IMMOBILIER = L'OPTION SERENITE

Que l'on soit acheteur ou vendeur, recourir à une agence immobilière, c'est faire le choix de la sérénité, le conseil en plus.

Acheter un logement est une décision qui ne se prend pas à la légère. Les sommes en jeu et les choix à faire engagent la vie sur le long terme. C'est pourquoi le premier conseil à donner à un futur acquéreur est de ne pas se précipiter. Mais comment être sûr, au final, de faire le bon choix ? La surface du logement est-elle bien celle publiée dans l'annonce ? Les installations électriques et sanitaires sont-elles conformes ? Faudra-t-il prévoir des travaux et, le cas échéant, le prix demandé est-il correct par rapport aux estimations du marché ? De nombreuses et légitimes questions se posent avant de signer une offre d'achat. Du côté du vendeur, céder un bien immobilier dans les meilleures conditions n'est pas chose aisée non plus. Le propriétaire a souvent tendance à surestimer son logement bien qu'il l'habite et l'entretient depuis plusieurs années et il y attache souvent une valeur sentimentale, qui se répercute sur le prix de vente. Il se heurte aussi à maintes difficultés : l'évolution des règlements, la profusion des informations à disposition, la fluctuation du marché... Aussi, que l'on soit acheteur ou vendeur, avoir recours à un agent immobilier dont le rôle et les obligations sont clairement définis, peut être une bonne solution pour réaliser sereinement son projet.

LES BONNES RAISONS CÔTÉ VENDEUR...

Depuis 2011, le marché s'est tassé avec une baisse marquée du nombre d'acheteurs potentiels, passé de 3,5 à 2,5 millions, tandis que le nombre de vendeurs a chuté de 2 à 1,5 million. Malgré ce contexte, plus de la moitié des futurs acquéreurs considère que le choix des biens reste limité, alors qu'ils sont 67 % à estimer que les délais pour trouver un logement sont encore longs. Côté opportunités d'achat, 41 % d'entre eux estiment que c'est le moment d'acheter, mais ils sont presqu'autant à retarder leur projet. Cette hésitation est en partie liée à un contexte économique chancelant : 57 % des futurs acquéreurs pensent que le niveau de vie général va se dégrader dans les six prochains mois, contre 39 % qui s'attendent à une stabilisation. À cela s'ajoute le durcissement des conditions d'emprunt, avec 56 % des acheteurs qui rencontrent des difficultés dans le montage financier de leur dossier, contre 34 % en 2011.

...COMME DU CÔTÉ ACHETEUR

Ceux-ci ne savent pas toujours comment se passe une transaction et peuvent se poser de multiples questions. Quels sont les diagnostics immobiliers obligatoires et qui les réalise ? Quelles autres pièces présenter à l'acheteur ? Quelles démarches légales faut-il accomplir ? L'agent immobilier est à leur disposition pour les renseigner sur tous les aspects juridiques et techniques de l'opération et, s'ils le souhaitent, les accompagner pas à pas, de la mise en vente du bien à la signature de l'acte notarié. Le cadre de sa mission est précisé par un mandat. La négociation, par exemple, n'en fait pas obligatoirement partie, ni la rédaction de l'avant-contrat. Bien des particuliers pensent pouvoir vendre plus cher par eux-mêmes et se trouvent rattrapés par les réalités du marché : un bien surestimé prendra plusieurs mois avant de trouver preneur, voire ne se vendra pas. L'un des rôles essentiels de l'agent immobilier est de conseiller sur la valeur du logement. Par la veille commerciale qu'il réalise et par son expérience locale, il est en mesure de définir le prix d'un bien avec précision et en toute impartialité. Un élément d'autant plus important qu'il existe souvent un projet d'achat simultané. Dans ce cas, l'agent immobilier peut aussi se charger de coordonner la vente d'un côté et l'acquisition de l'autre. Les mandants éloignés géographiquement du logement à vendre ou alors n'ayant pas beaucoup de temps à y consacrer ont aussi tout intérêt à faire appel à une agence. Outre évaluer le bien et en faire la publicité en vitrine, dans la presse ou encore sur Internet, elle se chargera de recevoir les appels des candidats, de faire visiter le logement en toute sécurité et vérifiera le sérieux d'un acheteur potentiel. Un travail qui exige du temps et qui constitue, en cela aussi, un véritable service. Les agences immobilières proposent par ailleurs aujourd'hui un florilège de garanties et de services annexes qui permettent de réunir toutes les conditions pour réussir une vente au plus vite et dans les meilleures conditions.

UN PROFESSIONNEL MIEUX PLACÉ POUR NÉGOCIER

Enfin, face au propriétaire, c'est un professionnel mieux placé pour négocier et qui dispose d'arguments. Par sa présence lors des pourparlers, l'agent immobilier en garantit la loyauté. Il peut aussi offrir des solutions sur mesure à ses clients qui le désirent, les renseigner sur les modes de financement les mieux adaptés à leur situation, voire les accompagner dans leurs démarches de recherche de crédit. On voit que même si cela renchérit le coût de la transaction, avoir recours à un bon professionnel est une caution de plus, celle de la sérénité.

LES BONS DIAGNOSTICS

Amiante, plomb, DPE, Carrez, termites, gaz, ERNT (état des risques naturels et technologiques)... Les diagnostics immobiliers obligatoires sont légion et font partie intégrante de l'acte de vente. En cas de litige, la transaction peut être remise en cause. En fonction de l'âge du bien et de sa situation, l'agent immobilier orchestre l'intervention des diagnostiqueurs agréés. Liste par département :www.diagnosticimmobilier.org

Entre juillet 2011 et janvier 2012, MeilleurAgents.com a réalisé une étude en collaboration avec l'Université Paris Dauphine et l'Ifop sur les pratiques des Français pour acheter ou vendre un bien immobilier. Il en ressort que la grande majorité des transactions (68 %) est réalisée par l'intermédiaire d'agences immobilières. Celles-ci sont trois fois plus efficaces pour aider les acheteurs et deux fois et demi pour les vendeurs.

Historique

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011